Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous

Mis à jour le 08/04/2015

Visas, économie et tourisme : l'Indonésie à l'heure du choix

Le ministre du tourisme d'Indonésie a annoncé la suppression imminente des visas pour les ressortissants de plusieurs pays, dont la France. Entre le revenu économique du coût du visa et le développement touristique, la réflexion indonésienne penche vers la seconde solution.

Dans un précédent article traitant de la géopolitique des visas, nous avions vu que les visas sont pour certains pays une source non-négligeable de revenu économique, notamment pour les pays d'Asie du Sud-Est comme le Cambodge, le Vietnam ou encore la Thaïlande qui demande un visa pour y rester plus d'un mois.

Leurs prix de visa à entrée unique sont compris entre 30 et 80 euros de frais consulaires. Multipliez ces tarifs par des millions de touristes passant leurs frontières chaque année, cela fait une somme considérable d'entrée d'argent.

La suppression des visas en Indonésie : un choix stratégique pour l'économie

Les autorités d'Indonésie ont toutefois sorti leur calculette et ont estimé que la suppression du visa pour plusieurs nationalités, notamment pour les Français, serait bénéfique au développement de leur tourisme et donc à leur économie. C'est pourquoi à partir du mois d'avril, les Français n'auront vraisemblablement plus à demander un Visa Indonésie, comme l'a annoncé - ou souhaité ? - le ministre du tourisme indonésien.

Nous attendons à ce jour la confirmation officielle pour retirer le conditionnel. Nous ne savons pas encore si cette décision concernera uniquement le visa touristique - notamment pour visiter Bali, plébiscité par les Français, ou bien également le visa de stage, appelé visa "socio-culturel".

La question du visa sans cesse posée dans le monde, pour le tourisme notamment

A l'inverse, on peut voir que certains pays durcissent leurs règles d'immigration et de visa, comme l'Egypte qui a récemment obligé les voyageurs individuels français à obtenir leur visa avant de voyager, ou le Canada qui annonce la mise en place de visa électronique, ou encore la Russie dont il est de plus en plus difficile d'obtenir un visa en réponse aux sanctions occidentales dues au conflit ukrainien.

D'autres pays hésitent entre assouplissement et durcissement concernant ses visas : l'Inde a d'abord annoncé la prise obligatoire des empreintes pour obtenir un visa, mais il semblerait que suite à des négociations entre professionnels du tourisme et autorités indiennes, il sera bientôt possible d'obtenir un visa indien à l'arrivée en aéroport.

Mais rassurez-vous ! Quelle que soit l'évolution des relations internationales, RapideVisa sera toujours à vos côtés pour vous aider dans vos formalités de visa.

© RapideVisa.fr