Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous

Mis à jour le 05/11/2013

Chine, Russie, Inde... Découvrez 10 monuments incontournables dans le monde avec vos visas

Voici une sélection RapideVisa de 10 monuments incontournables à visiter dans le monde. Des pays à visas tels que la Chine, la Russie ou l'Inde sont représentés.

Après notre récapitulatif des 7 nouvelles merveilles du Monde, découvrez un top 10 des monuments à voir...avec ou sans visa !

La Cité Interdite, Pékin, Chine
Elevée au début du XVe siècle par l’empereur Ming Yongle, il est la résidence impériale de Pékin jusqu’à la fin du régime en 1912. Elle était aussi bien le lieu de vie des empereurs que le centre administratif de l’empire. La cour extérieure renferme de nombreux bâtiments importants à l’architecture remarquable et au pouvoir symbolique fort, comme le « pavillon de l’Harmonie Suprême », le « pavillon de l’Harmonie Parfaite », et le « pavillon de l’Harmonie Préservée », ouverts au publique dès l’époque impériale. Tandis que la cour intérieure comprenait les appartements privés de la famille impériale. Cet ensemble architectural a été classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1987. Demandez votre visa pour Pékin.


photo moai Les Moaïs, île de Pâques, Chili
Ces statues colossales qui font la renommée de l’Île de Pâques restent encore un mystère. Erigées entre le IXe et le XVIIe siècle, ces monolithes de tuf mesurent entre 2,5 et 9 mètres de haut et pèsent entre 14 et 80 tonnes. Mais on ne connaît pas leur fonction exacte, la majorité sont tournées vers l’intérieur des terres, comme pour protéger les habitants. De récentes fouilles ont révélé que ces statues ont le corps enterré de plus de moitié dans le sol et leur dos et recouvert d’écritures indéchiffrables pour le moment. 887 Moaïs ont été comptabilisés sur l’ensemble de l’île.


photo tour eiffel La Tour Eiffel, Paris
Monument incontournable de la capitale française, elle en est même devenue le symbole. Pourtant lors de sa construction pour l’exposition universelle de 1889, elle suscite la plus grande désapprobation des parisiens qui réclamaient sa destruction dès la fin de cet évènement. Appelée à ses débuts la Tour de 300 mètres, elle mesure en réalité 312 mètres de haut (324 avec les antennes), élevée en fer puddlé, c’est une prouesse technique pour l’époque. Elle accueille chaque année plus de 6 millions de visiteurs.




photo Alhambra L’Alhambra, Grenade, Espagne
Il s’agit d’un ensemble architectural édifié entre le IXe et le XVe siècle, témoins de la présence arabe en Espagne à cette époque. Tout d’abord forteresse militaire au style sobre, elle devient résidence royale, au XIIIe siècle, sous la dynastie Nasride. Les rois de cette dynastie entreprennent alors des travaux importants, portant l’art maure à son apogée de raffinement. Enfin, après la Reconquista, les rois catholiques construisent à leur tour de nouveaux bâtiments dans cet ensemble architectural disparate. Les deux ensembles les plus importants sont le Palais de Comarès et le Palais des Lions. Cet ensemble architectural a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1984, avec une extension du site en 1994.


L’Acropole, Athènes, Grèce
Pendant l’Antiquité, l’Acropole est le cœur religieux de la cité grecque d’Athènes. Les temples qui y sont toujours visibles ont pour la plupart été élevés au Ve siècle avant notre ère. Le temple le plus spectaculaire est celui du Parthénon, dédié à la déesse Athéna, protectrice de la ville. Mais de nombreux autres temples dédiés à plusieurs dieux de l’Olympe y sont également érigés, comme l’Éleusinion dédié à la déesse Déméter ou encore le Brauronéion dédié à Artémis. Ce site a été classé au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1987.




photo Kremlin Le Kremlin, Moscou, Russie
Construit au cœur de la capitale russe, le Kremlin désigne encore aujourd’hui le centre du pouvoir de ce pays. Cependant, il s’agit avant tout d’un ensemble architectural élevé à partir du XVe siècle pour accueillir la résidence du Tsar. Il s’agit avant tout d’une forteresse. Mais dans ses murs sont élevés, au cours des siècles, des merveilles architecturales telles que la cathédrale de l’Annonciation et le palais des Térems. L’ensemble a été classé, avec la Place Rouge, au Patrimoine Mondiale de l’UNESCO en 1990. Attention, vous aurez besoin d'un visa pour partir en Russie et voir le Krémlin de Moscou.





Les Pyramides de Gizeh, Egypte
Le plateau de Gizeh est une vaste nécropole qui accueille les tombes des membres des familles royales de la période de l’Ancien Empire égyptien, entre 2700 et 2200 avant notre ère. Les monuments les plus spectaculaires sont les pyramides de pharaons Khéops (la plus haute), Képhren et Mykérinos, ainsi que le Sphinx, figurant Khéops ou Képhren, son fils. Ces pyramides sont l’illustration de prouesses techniques pour cette époque, dont le mystère n’a pas encore été élucidé. L’ensemble a été inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1979.




photo statue de la liberté La Statue de la Liberté, New York, Etats-Unis
Inaugurée en 1886, cette statue est devenue le symbole de la ville de New York et plus largement des Etats-Unis. Commandée par la France au sculpteur Auguste Bartholdi, elle a été offerte par cette nation aux Etats-Unis pour célébrer la premier siècle de leur indépendance. L’ingénieur Gustave Eiffel en a conçu la structure intérieure. Erigée en cuivre, elle mesure 96 mètres de haut avec son socle. La statue de la Liberté a été inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO en 1984.




photo temple d’or Le Temple d’or, Inde
Il s’agit du temple le plus sacré des Sikhs, dont le vrai nom est : Harmandir Sahib, ce qui signifie « l’Illustre Temple de Dieu ». Il est situé dans la ville d’Amritsar au Penjab, province du nord-ouest de l’Inde, que vous pourrez découvrir avec votre visa indien. Ce temple a été fondé au début du XVIIe siècle, construit entièrement en marbre, il a été couvert à la feuille d’or au XIXe siècle. Il protège en son sein le livre sacré des Sikhs, le Guru Granth Sahib, conservé dans un riche coffret. Les visiteurs de toutes confessions y sont accueillis, il leur faut pour cela se déchausser et se couvrir la tête.


photo Angkot Vat Angkor Vat, Cambodge
Ce temple construit par le roi Suryavarman II au XIIe siècle, est le plus bel exemple de l’art Khmère classique parvenu jusqu’à nous. Originellement dédié à Vishnou, il est désormais un centre bouddhiste. Mesurant 1300 sur 1500 mètres, il est le temple le plus grand et le mieux conservé du Cambodge, ses décors en bas-relief en font sa renommée autant que sa taille. Il est désormais considéré comme le symbole du pays et est même figuré sur le drapeau national. Il a été inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO en 1992.



Certains de ces monuments sont situés dans des pays qui requièrent un visa pour les touristes français.
Retrouvez toutes les informations sur notre site :