Mot de passe oublié ?

Inscrivez-vous

Mis à jour le 27/03/2020

Voyages : réouverture des frontières en mai-juin avec tests Covid obligatoires ?

Les réouvertures des frontières, dans les semaines à venir, pourraient être conditionnées par des tests négatifs au coronavirus, à justifier lors d’une demande de visa ou à l’arrivée. Cette mesure est envisagée par plusieurs pays.

Des milliers de Français se demandent en ce moment quand pourront-ils à nouveau voyager, et notamment si leur prochain voyage, déjà réservé, sera maintenu : « Pourrai-je partir le 4 mai ? le 4 juin ? le 4 juillet ? ».

À ce jour, nous n’avons aucune certitude. Voici un état des lieux non-exhaustif, à date et susceptible d’évoluer à tout moment, des restrictions officielles de voyages pour les Français :

> Fermeture des frontières jusqu’à mi-avril : Pays d’Union Européenne, USA, Inde, Égypte, Sri-Lanka, Cambodge, Laos, Oman, Turquie.

> Fermeture des frontières jusqu’à fin avril : Russie, Cuba, Népal.

> Fermeture des frontières pour une durée indéterminée : Maroc, Tunisie, Australie, Maldives, République Dominicaine, Jordanie, Israël, Canada, Vietnam, Indonésie, Birmanie, Japon, Cameroun, Chine, Colombie, Kenya, Thaïlande.

> Quatorzaine obligatoire pendant une période indéterminée : Tanzanie, Madagascar.

En ce qui concerne les pays soumis à l’obligation de visa avant le départ (Inde, Russie, Chine etc), toutes les ambassades et administrations officielles sont fermées et ne délivrent plus de visas ou e-visas aux Français jusqu’à nouvel ordre.

Ces restrictions ont été essentiellement prises entre les 10 et 25 mars, sans préavis et sans considérations des relations géopolitiques, en raison de l’épidémie du Coronavirus.

Réouverture des frontières au 1er mai ? 15 mai ? 1er juin ?


Les États sont actuellement en train d’estimer l’impact de ces fermetures de frontières, sur leur santé publique mais aussi sur leur économie. En moyenne dans le monde, les voyages touristiques représentent 10% des PIB et des emplois. Les voyages d’affaires, quant à eux, conditionnent la pérennité de nombreuses entreprises. Chaque gouvernement a donc conscience que ces restrictions de voyages doivent être exceptionnelles et temporaires.

À l’heure actuelle, il est encore trop tôt pour estimer des dates précises de réouvertures des frontières. La levée des restrictions dépendra de la situation sanitaire en France ET dans les pays de destination. En outre, frontières ou pas, il n’est de toute façon pas envisageable de voyager dans un pays confiné.

Il n'est pas exclu que les frontières réouvrent du jour au lendemain, aussi soudainement qu’elles ont fermé, ou que leurs réouvertures soient annoncées peu de temps à l’avance, par exemple une annonce le 15 avril pour le 1er mai (scénario optimiste), une annonce le 5 mai pour le 15 mai, ou encore le 15 mai pour le 1er juin.

Il s’agira probablement de rétablissements au cas par cas, selon les pays, et sans grande anticipation possible pour les voyageurs et les voyagistes.

Des tests Coronavirus obligatoires pour voyager ?


En parallèle de la levée des restrictions de voyages, certains pays pourraient changer leurs formalités d'entrée, avec des assouplissements pour renforcer le tourisme (gratuité du visa par exemple), ou des durcissements pour contrôler la santé et la couverture médicale des voyageurs.

Il est possible que certaines frontières ne réouvrent qu’à la condition de présenter la preuve d’un test négatif récent au Coronavirus (ou d’un certificat de guérison, pour les personnes ayant contracté le virus antérieurement). Un tel document pourrait être à fournir lors d’une demande de visa avant le départ, et/ou lors de l’arrivée dans le pays.

Cette mesure avait déjà été instaurée courant mars par le Népal, la Jordanie, la Thaïlande, le Cameroun et la Birmanie, avant la fermeture de leurs frontières.

C’est pourquoi cet été et d’ici la fin de l’année 2020, pour plusieurs destinations, les Français pourraient être dans l’obligation provisoire de se faire tester avant tout voyage.

Dans le cas où cette éventualité se confirmerait - ce qui n’est pas certain et qui dépendra de chaque pays - il faut donc espérer un accès massif et facile aux tests de Covid-19, à l’issue du confinement en France mais également après, à tout moment.

Certains pays pourraient aussi mettre en place leurs propres tests à l’arrivée. Une alternative serait que ces tests soient accomplis avant les embarquements, dans les aéroports de départs. Les agences de voyages et compagnies aériennes y gagneraient car elles n’auraient pas à rapatrier les éventuels refus d’entrée.

De telles facilités permettraient aux Français de retrouver, le plus tôt possible, leur liberté de voyager, indispensable à l’issue d’un confinement pesant.


logo rapidevisa

© RapideVisa.fr
Reproduction autorisée si la page d'accueil est citée en lien.